.
SECRETS D'ITALIE

Quelle cuisson pour le risotto ?

Faites cuire votre risotto par absorption de bouillon

La cuisson du riz peut être comparée à celle des pâtes. En effet, lors de la préparation de ce dernier, vous pouvez opter pour une consistance ferme ou plutôt fondante. Cependant, le risotto est un plat italien qui nécessitera un riz arborio fondant afin d’être apprécié à sa juste valeur.

La cuisson du riz lors de la préparation d’un risotto est particulière puisqu’elle se fait par absorption de bouillon. La méthode consiste à verser son riz dans une poêle et le rendre translucide à l’aide d’huile d’olive ou de beurre.  Y ajouter ensuite une petite quantité de vin blanc puis d’y verser des louches de bouillon et recommencer l’opération à chaque fois que le riz aura absorbé le liquide jusqu’à sa cuisson complète.

Les ingrédients que vous souhaiterez ajouter à votre risotto devront quant à eux être intégrés en fin de cuisson. C’est seulement à ce moment-là que vous pourrez par exemple saupoudrer votre risotto de parmesan râpé ou l’accompagner d’une généreuse quantité de crème.

Si la cuisson d’un risotto est un processus facile, il faudra tout de même prendre en compte que ce dernier sera long. En effet, l’absorption des louches de bouillon devra être effectuée à feu doux afin de faire cuire le riz très lentement. C’est cette méthode de cuisson lente qui donnera à votre recette de risotto son fondant ainsi que son crémeux.

Dans le cas d’une préparation italienne de risotto contenant des légumes, il faudra prendre soin de faire cuire ces derniers (champignons ou asperges par exemple) dans une autre poêle que celle qui contient le risotto et de les intégrer à la préparation qu’à la fin de la cuisson.

Buon appetito !
Partager cette page Le lien a bien été copié.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et publicitaires, ainsi que pour faciliter le partage d'information sur les réseaux sociaux.
Pour en savoir plus cliquez ici.